Etat de droit (accueil)

FORUM

Réforme de l'Éducation nationale | Réforme de la Justice

 

 

 

Etat de droit

 

 

 

PrincipesGenèse

Sanctions à l'école / en éducation

L'étude de novembre 2008 / mars 2009

Sanctions à l'école : pourquoi ça bloque toujours ? (19)

Les « arguments » les plus utilisés pour défendre l'idéologie anti-sanction à l'école

19ème argument anti-sanction à l'école : « les enquêtes / études montrent que… »

Parmi les arguments dont il faut régulièrement se méfier, il y a celui-ci. Pourquoi ? Parce qu'il a l'air d'être sérieux alors qu'il ne l'est pas toujours, surtout dans nos « sciences » humaines. En effet, on ne le répétera jamais assez : on peut faire dire à peu près n'importe quoi à n'importe quelle enquête. (Cf. l'exemple des radios et Médiamétrie ci-dessous.) Du reste, quand des répétiteurs de l'idéologie anti-sanction utilisent ce type d'argument et que vous les questionnez alors, ils sont généralement bien incapables de vous décrire en détail les tenants et les aboutissants de la fameuse enquête ou étude à laquelle ils se réfèrent (ou plutôt qu'ils évoquent de façon souvent très évasive).
  Enfin, quand bien même vous arriveriez à tomber sur le responsable qui a fait ou commandé telle enquête — ET qui exploite ses résultats... — vous vous apercevez vite qu'il n'y a guère de contrôle, que la même personne dirige toute l'enquête de A à Z, qu'en général cette enquête est censée conforter ce qu'espère le « commanditaire » de l'enquête, et que — comme par hasard ! — les résultats aboutissent exactement à ce qu'il espérait ! (Ou si vraiment il avait trop de mal à faire coller certains résultats avec ses théories, il lui suffit de les mettre à la corbeille... Pour ne garder et communiquer que ce qui pourrait sembler aller dans son sens.)
  En somme, ce qui pose problème dans ce type d'argument, quand bien même une vaste enquête serait vraiment menée jusqu'à son terme, c'est le protocole expérimental utilisé, qui ne semble pas toujours aussi rigoureux dans certaines « sciences » humaines ou sociales qu'il peut l'être (le plus souvent) dans les sciences dures.
 
  Nous ne résistons pas ici à la tentation d'évoquer les réactions consécutives aux derniers résultats de la société Médiamétrie. Si vous avez ouvert votre poste de radio le 20 novembre dernier, qu'avez-vous entendu sur TOUTES les stations de radio ? Nous avons gagné ! Nous sommes les plus forts ! La Première radio en ceci, la Première radio en cela !… On apprend donc ce 20 novembre 2008 que chaque radio a gagné par rapport à toutes les autres ! Quelle que soit la station sur laquelle vous étiez branchés ce jour-là, souvenez-vous (vous n'y avez sûrement pas échappé), ce fut un déluge d'auto-congratulations d'un bout à l'autre du spectre radiophonique...
  Tout cela n'était-il que mensonges ? Non bien sûr ! On ne se permettra pas ici, sur Etat de droit, d'oser dire une chose pareille ! Tout est question de présentation... Entrons dans le détail (on ne citera que les 3 premières) : RTL reste la première radio de France ; Europe 1 est celle qui progresse le plus ; france inter est leader sur les tranches d'info. Chacun dit vrai ou à peu près. Mais ce que l'on peut comprendre, à travers ces quelques exemples, c'est qu'à partir de résultats bruts, on peut faire ressortir tout ce que l'on veut. Ainsi, dans le cas des statistiques de Médiamétrie, n'importe quelle radio, même la plus petite radio locale, peut se proclamer Première en quelque chose : par exemple Première sur son secteur entre 1h30 et 2h du matin dans la tranche des 18-25 ans !

réagir

Peut-on soutenir le site Etat de droit facilement ? OUI et c'est gratuit !

Vidéos La réforme de l'école et l'autorité du professeur (extraits d'interview).

Accessibilité Problème de vue ? Affichage XXL !

L'Etat de droit en France : éducation, Justice, société.

2006-2009 © Etat de droit / Jean-Yves Willmann