Etat de droit (accueil)
Principes
Débats | Droits | Enfant | École |

 

 

 

Etat de droit

 

 

 

réforme de l'école primaire et de l'éducation nationaleréforme de la justice pénale et civile en France

réformes dans la société française et autorité de l'Etat

L'édito du 30 octobre 2007

Les droits des enfants de nouveau bafoués

Sur le travail des enfants malgré la Convention internationale des droits de l'enfant

Cela fait longtemps qu'Etat de droit dénonce certains effets contreproductifs de la Convention des droits de l'enfant, et surtout, les conditions dans lesquelles elle fut « approuvée » puis présentée : d'une part pour le côté parfois nuisible du texte et de ses vulgarisations, d'autre part en raison du grand carnaval que constitua la soi-disant signature d'un grand nombre de pays, qui apposèrent dans le même temps les plus grandes réserves à l'égard de tous les articles qui déplaisent...
  On aura noté la supercherie : quand un pays signe puis ratifie une convention internationale, ou y adhère, on voudrait espérer qu'il tâchera de mettre ses règles internes en conformité avec cette convention ; or, c'est fréquemment l'inverse qui se sera produit. Les pays qui bafouent le plus les droits essentiels des enfants ont relégué la Convention loin derrière leurs propres lois, ratifiant dans les faits leur propre législation.
  Dans ces circonstances, où fut l'utilité de se réunir en grande pompe ? D'abord on adapte, ensuite on adopte ; on enlève tout ce qui gêne et puis on approuve ! Qu'est-ce que les enfants du monde eurent à y gagner ? Toute cette mascarade, cette prodigieuse hypocrisie, a-t-elle empêché l'indicible tragédie du Rwanda ? Les massacres impliquant des enfants en armes (au Libéria, au Congo ou ailleurs) ? Les exactions de toutes sortes, sur tous les continents, à l'abri des caméras ? Le développement de conditions de vie exécrables dans des orphelinats turcs ? La pratique de l'excision (y compris chez nous) ou autres coutumes qui ne nous conviennent pas ?… NON.
  Hélas, le récent rapport du Bureau International du Travail — sur le travail des enfants dans 4 pays — ne fait que confirmer l'inutilité d'un texte dont la motivation première semble s'être limitée à un affichage compassionnel de plus...

Dans ce rapport, le BIT mentionne entre autre que de jeunes enfants et notamment les filles doivent porter de lourdes charges de pierre, dans une poussière suffocante, exposées à des vibrations constantes, au bruit et à des substances chimiques toxiques telles que le mercure. Sans parler des cas de prostitution imposée ou autres abus en tous genres. Le BIT précise que la charge de travail imposée à ces jeunes filles peut atteindre 10 à 12 heures par jour. Et bien sûr la plupart d'entre elles n'ont aucune chance d'aller à l'école.
  On ne manquera pas d'être consterné d'entendre l'une des expertes au Programme international pour l'abolition du travail des enfants nous expliquer : une mauvaise compréhension du problème se traduit par une action insuffisante ET les filles ne bénéficient pas des allocations ni de l'aide sociale que délivre le programme.
  En attendant, nous sommes en 2007, soit 18 ans après la Convention internationale des droits de l'enfant (1989). 18 ans, en général, c'est la majorité. Mais pour ce qui est de cette Convention, nous en sommes visiblement encore très loin.

En attendant, Etat de droit rappelle que si cette Convention internationale des droits de l'enfant n'apporte guère de protection aux enfants qui dans le monde en auraient le plus besoin, elle aura eu en revanche de réels effets négatifs dans nombre de pays occidentaux — en particulier en France — comme cela a déjà été souligné.

réagir


Peut-on soutenir le site Etat de droit facilement ? OUI et c'est gratuit !

Etudes 2007 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (1) : la Palme... (3 juil.)

Fermeté à l'école : 1 sur 8 000 000 000 (15 juil.) France, terre de répression ? (août)

La loi Dati ne fera pas date (sept.) Les droits des enfants de nouveau bafoués (oct.)

Bulletins Officiels de l'Education Nationale (2) (nov.) L'Etat de droit en France (déc.)

Etudes 2008 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (3) : les 10... (janv.)

Réforme de l'école : les fausses bonnes idées (févr.) Rétention de sûreté [...] (mars)

Parents d'élèves : le pouvoir [...] (avril) Autorité : le lavage des cerveaux [...] (mai)

Obéissance, désobéissance... (juin) L'autorité du professeur : histoire d'un rapt (juil.)

Victor Hugo, l'autorité et le pouvoir (1) (août) Victor Hugo, l'autorité [...] (2) (sept.)

2009 / 2011 Sanctions à l'école : pourquoi ça bloque toujours ? (fin 2008 / déb. 09)

Violences scolaires : ils SAVAIENT... (mai 09) Quand trop de droits tue le droit (août)

Education nationale : l'inertie... (jan. 10) Violences scolaires - peur à l'école (fev. 10)

Etat de droit et autorité (juin 11) Moralisme français - pragmatisme anglais (août 11)

Vidéos La réforme de l'école et l'autorité du professeur (extraits d'interview).

état de droit + réformes : éducation, droits, justice sociale

© Etat de droit — Jean-Yves Willmann — 2006-2015