Etat de droit (accueil)
Principes
Enfant
Droits
École

POUR DE VRAIES RÉFORMES DE FOND DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

 

 

 

Etat de droit

 

 

 

réforme de l'école primaire et de l'éducation nationaleréforme de la justice pénale et civile en France

réformes dans la société française et autorité de l'Etat

Lentement mais sûrement la société française s'est dirigée vers diverses impasses. Nous avons voulu être généreux avec les plus précaires mais la différence de revenus — aides comprises OU nets après impôts — entre allocataires et travailleurs pauvres s'est fortement amenuisée, dévalorisant la « valeur travail ». Nous souhaitons bénéficier d'un système de santé toujours plus performant, d'une espérance de vie toujours plus grande, d'un départ à la retraite aussi tôt que possible, de solidarités nouvelles... mais tout cela a un coût, qui n'est pas sans conséquence sur nos différents déficits publics. Certains d'entre nous voudraient aussi régulariser tous les sans-papiers de France dans un élan humaniste très louable mais qui ne veut pas voir le formidable appel d'air que cela crée systématiquement et les conséquences qui en résultent à court, moyen ou long terme.

Cela cache d'ailleurs une réalité beaucoup moins généreuse : celle d'intérêts économiques très puissants, où l'on ne se prive pas d'exploiter les richesses naturelles de pays que nous prétendons soutenir. Ainsi, au lieu de partager notre savoir-faire en amont puis d'être fermes à l'arrivée, nous sommes égoïstes d'abord puis irrespectueux de nos propres lois ensuite : notre semblant de générosité est mal placée. A quand le véritable partage des richesses et le respect des principes énoncés ? A quand la priorité donnée à l'Intérêt Commun et au long terme ? A quand cet humanisme réaliste ? A quand la ferme modération ?…

Lire le développement

*
*   *

Proposition complète (société française)

Raisons de la réforme

Proposition S1 (réforme éthique : responsabiliser les entreprises d'armement)

Adopter une Charte nationale d'éthique conditionnant toute livraison d'armes françaises en dehors de France et surtout au-delà de l'Union européenne.

JEUX & SOCIÉTÉ

Visitez une mine de jeux à pratiquer en société (détente) et autres sites internet de jeux (surtout).

Cette Charte pourrait être rattachée au préambule de la Constitution française, par simple renvoi, et intégrer le bloc de constitutionnalité. Elle comprendrait les principes suivants : chaque livraison d'armes nécessiterait l'approbation préalable du Parlement français ; toute vente d'armes engagerait financièrement l'entreprise d'armement, l'Etat français ne lui garantissant plus le paiement intégral en cas d'insolvabilité de l'Etat client ; une livraison d'armes françaises à un Etat non démocratique devrait être justifiée par le gouvernement, avec débat au Parlement, et engagerait encore plus le vendeur d'armes.

 

Société française : limiter les nouveaux privilèges

Proposition complète (société française)

Raisons de la réforme

Proposition S2 (réforme de l'Etat : cumul des mandats)

Interdire quasiment la pratique récurrente du cumul des mandats électifs en France (et des indemnités y afférentes) en l'encadrant davantage par la loi.

Le non-cumul d'un mandat national et d'un mandat local serait la règle. Elle comporterait quelques rares exceptions : député et simple conseiller municipal d'une petite ville, maire et simple membre de Conseil Général, etc. En tout état de cause, ce cumul ne pourrait concerner que deux mandats et à condition qu'il n'y ait pas d'activité professionnelle en plus. Par ailleurs, le cumul des indemnités serait encore plus restreint (réservé aux seuls petits élus locaux) et les mandatures consécutives réduites à deux pour un même mandat, sauf dans les très petites communes (qui verraient même l'indemnité du maire revalorisée). Enfin, le cumul d'UN mandat électif avec une activité professionnelle serait plus encadré.


Peut-on soutenir le site Etat de droit facilement ? OUI et c'est gratuit !

Etudes 2007 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (1) : la Palme... (3 juil.)

Fermeté à l'école : 1 sur 8 000 000 000 (15 juil.) France, terre de répression ? (août)

La loi Dati ne fera pas date (sept.) Les droits des enfants de nouveau bafoués (oct.)

Bulletins Officiels de l'Education Nationale (2) (nov.) L'Etat de droit en France (déc.)

Etudes 2008 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (3) : les 10... (janv.)

Réforme de l'école : les fausses bonnes idées (févr.) Rétention de sûreté [...] (mars)

Parents d'élèves : le pouvoir [...] (avril) Autorité : le lavage des cerveaux [...] (mai)

Obéissance, désobéissance... (juin) L'autorité du professeur : histoire d'un rapt (juil.)

Victor Hugo, l'autorité et le pouvoir (1) (août) Victor Hugo, l'autorité [...] (2) (sept.)

2009 / 2011 Sanctions à l'école : pourquoi ça bloque toujours ? (fin 2008 / déb. 09)

Violences scolaires : ils SAVAIENT... (mai 09) Quand trop de droits tue le droit (août)

Education nationale : l'inertie... (jan. 10) Violences scolaires - peur à l'école (fev. 10)

Etat de droit et autorité (juin 11) Moralisme français - pragmatisme anglais (août 11)

Propositions majeures Pourquoi remanier la Convention des droits de l'enfant ?
Accroître le pouvoir du professeur vis-à-vis des élèves, avec limites et garde-fous.
Réhabiliter les punitions et les sanctions à l'école avec retenue et discernement...

Vidéos La réforme de l'école et l'autorité du professeur (extraits d'interview).

état de droit + réformes : éducation, droits, justice sociale

© Etat de droit — Jean-Yves Willmann — 2006-2015