Etat de droit (accueil)
Principes
Enfant
Droits
indiscipline à l'école | violences à l'école | autorité à l'école

 

 

 

Etat de droit

 

 

 

réforme de la justice pénale et civile en Franceréformes dans la société française 
 et autorité de l'Etat

réforme de l'école primaire et de l'éducation nationale

Editée le 7 février 2008

EXPLICATIONS 

Proposition E22

Proposition E22

Réaffirmer officiellement — au moins par voie de circulaire, mais aussi dans les programmes de l'Education nationale — l'existence de différences qualitatives entre certaines œuvres littéraires et certaines autres, ainsi que dans les différents « niveaux de langage » en général.

Dans la continuité et la logique (hiérarchique) de la Proposition E16, il y serait précisé que tous les textes ne se valent pas, tant sur le plan du vocabulaire que sur celui du style, de la richesse de la pensée, des émotions qu'ils peuvent susciter, ou bien encore des valeurs qu'ils peuvent véhiculer.

Quelques exemples de textes littéraires pourraient figurer dans ces nouvelles directives, avec mission donnée aux professeurs de fournir à leurs élèves des éléments d'explication de nature à démontrer les différences de richesse lexicale d'un texte à l'autre, avec les différences de complexité de la pensée qui en découlent le plus souvent.

De même, serait explicitée l'idée que les nombreuses façons de s'exprimer ne se valent pas toutes non plus. Sur ce point, les professeurs seraient invités à montrer aux élèves différents types de contextes (auxquels peuvent être associés autant d'objectifs différents) permettant de leur faire comprendre que pour chaque contexte-type il existe souvent un « niveau de langage » plus approprié que les autres.

Seraient ainsi comparés, par exemple, des contextes aussi divers que : la discussion entre amis, la relation avec les parents, avec un représentant institutionnel (dont le professeur), la relation commerciale, l'entretien d'embauche...

Parallèlement, autour de la question des différences lexicales pourrait aussi être abordée la question des différences d'attitude (gestuelle, mimiques...) et plus globalement des différences de comportement qui sont bien souvent liées aux différents types de langage utilisés.


Peut-on soutenir le site Etat de droit facilement ? OUI et c'est gratuit !

Etudes 2007 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (1) : la Palme... (3 juil.)

Fermeté à l'école : 1 sur 8 000 000 000 (15 juil.) France, terre de répression ? (août)

La loi Dati ne fera pas date (sept.) Les droits des enfants de nouveau bafoués (oct.)

Bulletins Officiels de l'Education Nationale (2) (nov.) L'Etat de droit en France (déc.)

Etudes 2008 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (3) : les 10... (janv.)

Réforme de l'école : les fausses bonnes idées (févr.) Rétention de sûreté [...] (mars)

Parents d'élèves : le pouvoir [...] (avril) Autorité : le lavage des cerveaux [...] (mai)

Obéissance, désobéissance... (juin) L'autorité du professeur : histoire d'un rapt (juil.)

Victor Hugo, l'autorité et le pouvoir (1) (août) Victor Hugo, l'autorité [...] (2) (sept.)

2009 / 2011 Sanctions à l'école : pourquoi ça bloque toujours ? (fin 2008 / déb. 09)

Violences scolaires : ils SAVAIENT... (mai 09) Quand trop de droits tue le droit (août)

Education nationale : l'inertie... (jan. 10) Violences scolaires - peur à l'école (fev. 10)

Etat de droit et autorité (juin 11) Moralisme français - pragmatisme anglais (août 11)

Propositions majeures Pourquoi remanier la Convention des droits de l'enfant ?
Accroître le pouvoir du professeur vis-à-vis des élèves, avec limites et garde-fous.
Réhabiliter les punitions et les sanctions à l'école avec retenue et discernement...

Vidéos La réforme de l'école et l'autorité du professeur (extraits d'interview).

état de droit + réformes : éducation, droits, justice sociale

© Etat de droit — Jean-Yves Willmann — 2006-2015