Etat de droit (accueil)
Principes
Enfant
Droits
indiscipline à l'école | violences à l'école | autorité à l'école

 

 

 

Etat de droit

 

 

 

réforme de l'école primaire et de l'éducation nationaleréforme de la justice pénale et civile en France

FORUM

 

S'enregistrer  S'enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés  Se connecter pour vérifier ses messages privés      Connexion  Connexion
Profil  Profil      FAQ  FAQ      Rechercher  Rechercher      Groupes d'utilisateurs  Groupes d'utilisateurs
Effet pervers possible de la proposition E13

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   Etat de droit  (forum) ->  Education nationale / école primaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril



Inscrit le: 23 Fév 2008
Messages: 4

MessagePosté le: 25 Fév 2008, 9:30 pm    Sujet du message: Effet pervers possible de la proposition E13 Répondre en citant
 
Selon la proposition E13, une faute de l'enfant peut avoir des conséquences négatives sur ses parents. C'est donc donner le pouvoir à l'enfant d'exercer une menace sur ses parents : "Si tu ne fais pas ce que je veux, j'irai en classe sans mes affaires et tu perdras de l'argent".

Dans un tel contexte, certains enfants pourraient-ils utiliser ce moyen de pression ? Je ne compte pas sur leur conscience morale pour s'en abstenir. Je ne compte malheureusement pas non plus sur leur manque d'ingéniosité.

Cyril
 Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Etat de droit
Administrateur


Inscrit le: 02 Oct 2006
Messages: 87

MessagePosté le: 26 Fév 2008, 11:59 am    Sujet du message: Réponse à Cyril Répondre en citant
 
Bonjour Cyril,

Bienvenue sur ce forum.

Je reçois votre argument avec intérêt. Le risque que vous soulignez est sans doute réel. Voici cependant trois petites remarques que je soumets à votre sagacité :

1) Pour vous, semble-t-il, si l'enfant vient régulièrement en classe sans ses affaires, c'est de sa faute à lui. Cela me paraît discutable, surtout à l'école primaire. Et les parents ? N'est-ce pas aussi à eux de vérifier que leur enfant ne vient pas en classe les mains vides ?

Pour information, la proposition complète mentionne que cette mesure vise des insuffisances lourdes constatées ET répétées de matériel scolaire, plusieurs aspects atténuant le côté méchamment "répressif" de cette proposition : ce n'est qu’au deuxième PV que la sanction pourrait devenir effective, l'enseignant pourrait avoir son mot à dire en cas d'oubli accidentel, la restitution pourrait n'être que partielle... Qui plus est, les parents seraient mis au courant en début d'année. Or, je rappelle que le devoir d'éduquer et de (faire) instruire son enfant incombe officiellement aux parents.

2) L'enfant pourrait-il menacer ses parents (de leur faire perdre de l’argent) ? Ma petite expérience de l'école m'a donné à constater que, souvent, les élèves les plus indisciplinés ou désinvoltes ne sont pas les plus indigents : alors qu'ils n'ont pas le matériel de base, ils ont en revanche vêtements de marques, petits gadgets coûteux, voire téléphone portable, etc. Je ne dis pas que c'est systématique mais ce cas de figure n'est pas rare. Donc ? Si l'enfant menace ses parents, ceux-ci pourraient parfaitement lui renvoyer sa menace : l'ARS supprimée aurait pour conséquence une baisse du pouvoir d'achat... de l'enfant ! Exit la dernière console vidéo.

3) Par ailleurs, une expérience a été tentée il y a quelques années dans un département français pour lutter contre l'absentéisme scolaire. Les autorités compétentes ont "menacé" les familles de leur retirer leurs allocations familiales si leur progéniture ne revenait pas rapidement en classe (comme le prévoit la loi dans ce type de circonstance). Résultat ? Très rapidement, 60% des élèves manquants sont revenus en classe. C'est donc que cela marche. Qu'en a-t-on tiré comme leçon ? Rien. L'expérience a vite été oubliée. En France, ce qui marche n'intéresse personne !

Cordialement,
Jyw
 Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Charlène



Inscrit le: 20 Déc 2006
Messages: 16

MessagePosté le: 6 Mar 2008, 4:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant
 
Puisque le forum "repart" dites-vous (j'en doute un peu..) c'est quoi la loi qui demande le reboursement des alloc ? ce serait intéressant de le savoir.
 Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Etat de droit
Administrateur


Inscrit le: 02 Oct 2006
Messages: 87

MessagePosté le: 7 Mar 2008, 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant
 
Petit extrait du Code de la Sécurité sociale (art. L. 552-4) :

Citation:
Le versement des prestations familiales afférentes à un enfant soumis à l'obligation scolaire est subordonné à la présentation soit du certificat d'inscription dans un établissement d'enseignement public ou privé, soit d'un certificat de l'autorité compétente de l'Etat attestant que l'enfant est instruit dans sa famille [...].

Pour une information plus complète :
http://www.crdp.ac-grenoble.fr/edition/cederom/vm/demo/html/t1_20_12.htm
 Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Etat de droit  (forum) -> Education nationale / école primaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Peut-on soutenir le site Etat de droit facilement ? OUI et c'est gratuit !

Etudes 2007 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (1) : la Palme... (3 juil.)

Fermeté à l'école : 1 sur 8 000 000 000 (15 juil.) France, terre de répression ? (août)

La loi Dati ne fera pas date (sept.) Les droits des enfants de nouveau bafoués (oct.)

Bulletins Officiels de l'Education Nationale (2) (nov.) L'Etat de droit en France (déc.)

Etudes 2008 Pires Bulletins Officiels de l'Education Nationale (3) : les 10... (janv.)

Réforme de l'école : les fausses bonnes idées (févr.) Rétention de sûreté [...] (mars)

Parents d'élèves : le pouvoir [...] (avril) Autorité : le lavage des cerveaux [...] (mai)

Obéissance, désobéissance... (juin) L'autorité du professeur : histoire d'un rapt (juil.)

Victor Hugo, l'autorité et le pouvoir (1) (août) Victor Hugo, l'autorité [...] (2) (sept.)

2009 / 2011 Sanctions à l'école : pourquoi ça bloque toujours ? (fin 2008 / déb. 09)

Violences scolaires : ils SAVAIENT... (mai 09) Quand trop de droits tue le droit (août)

Education nationale : l'inertie... (jan. 10) Violences scolaires - peur à l'école (fev. 10)

Etat de droit et autorité (juin 11) Moralisme français - pragmatisme anglais (août 11)

Propositions majeures Pourquoi remanier la Convention des droits de l'enfant ?
Accroître le pouvoir du professeur vis-à-vis des élèves, avec limites et garde-fous.
Réhabiliter les punitions et les sanctions à l'école avec retenue et discernement...

Vidéos La réforme de l'école et l'autorité du professeur (extraits d'interview).

état de droit + réformes : éducation, droits, justice sociale

© Etat de droit — Jean-Yves Willmann — 2006-2015